Définition : Arbitrage

L’arbitrage est une opération financière ayant pour but d’assurer un gain positif ou d’éviter une perte.

Dans le cadre d’un contrat d’assurance vie, l’arbitrage représente les décisions d’allouer, ou de modifier la répartition de l’épargne vers les différents supports possibles.

En clair, l’arbitrage est la décision de vendre certains actifs pour en racheter d’autres plus ou moins rentables et risqués, le tout au prix du marché actuel, afin de posséder un actif correspondant au mieux à ce que recherche l’investisseur en terme de rendement et de risque acceptable.

 

L’arbitrage : illustration

L’arbitrage peut aussi s’illustrer par la vente d’un même actif financier mais sur deux marchés différents, entre lesquels une différence de prix permet un gain monétaire lors de la transaction.

Le but de l’arbitrage étant bien sûr de se positionner sur des produits plus rémunérateurs et d’obtenir un gain monétaire en profitant d’inefficiences temporaires de prix entre différents titres des contrats. En général, les compagnies d’assurance prélèvent des frais d’arbitrage sur ces opérations qui sont proportionnels aux montants arbitrés.

 

Les professionnels de l’arbitrage

Les arbitragistes sont des professionnels incessamment à l’affût des opportunités que présentent les différences de prix de marché. Ils ont un rôle important dans l’autorégulation des marchés financiers en effaçant les distorsions : quand un arbitrage est possible, ces opérateurs en profitent jusqu’à ce qu’il ne soit plus intéressant, ramenant ainsi les prix à leur juste valeur. Ainsi, plus un marché est liquide et transparent, moins des arbitrages apparaissent et restent disponibles longtemps.

 


 

Voir aussi : Conseiller en Gestion de Patrimoine

En savoir plus en prenant contact avec un Conseiller : Demande de rappelDiscussion en ligne

 

Retour au : Menu du lexique