Le livret A enregistre un record en terme de dépôts pour le mois de Janvier. « Attention danger »

Mis à jour le: 05/07/2018 par Vincent Cudkowicz

Le Livret A a attiré en janvier 2012 près de 4 Mds € de collecte nette (soit son plus haut niveau depuis trois ans).

A lui seul, ce mois de janvier équivaut à plus d’un quart des fonds déposés l’an dernier, sachant que 2011 est la seconde année record de l’histoire du Livret A.

  • Collecte nette Janvier 2012 : 3,96 Mds €
  • Collecte nette Année 2011 : 17,38 Mds €
  • Encours actuel : 221 Mds €

Source : Caisse des Dépôts et Consignations, 21/02/2012

 

« Le succès grandissant du Livret A est une source d’inquiétude pour les acteurs de l’économie française, puisqu’il peut freiner la croissance en poussant artificiellement l’épargne sur un produit qui finance que trop peu l’économie réelle, et notamment les entreprises françaises qui ont besoin de fonds propres », analyse Vincent Cudkowicz, Directeur Général de Bienprévoir.fr.

« En effet, depuis mars 2011, seuls 65% des fonds du Livret A – et des LDD – sont reversés à la CDC pour financer les logements sociaux ! Il faut plutôt y voir une manière pour les grandes banques françaises de reconstituer leurs fonds propres alors que les nouveaux ratios de solvabilité – dits de Bâle III – entrent en vigueur à la fin du semestre ».

Pour Vincent Cudkowicz, les pouvoirs publics sont conscients de ces risques : « Le gouvernement avait par ailleurs décidé de ne pas relever le taux de rémunération du Livret A récemment : il devrait avoisiner les 2,75% actuellement, si l’on s’en tient à son calcul théorique en fonction de l’inflation. Mais avec un tel taux, son succès ferait encore plus d’ombre à la collecte en assurance-vie ».

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur