Le vrai changement, ce sont les émergents

Mis à jour le: 22/10/2014 par Vincent Cudkowicz

Le vrai changement, ce sont les émergents

Les taux des emprunts d’Etat français (OAT) ont atteint en mai un plus bas historique, en dessous de 2,30% pour le 10 ans. C’est avant tout une très bonne nouvelle pour la dette de la France car cela réduit le service de la dette. Cela prouve que les investisseurs continuent d’avoir confiance dans notre capacité à gérer nos finances publiques. On ne peut que s’en réjouir. Pourvu que ca dure !

En revanche c’est une mauvaise nouvelle pour les fonds en euros des contrats d’assurance-vie. En effet les conditions actuelles de marché préfigurent une nouvelle baisse des taux cette année et les années suivantes.

Nous ne sommes absolument pas inquiets de la solvabilité des compagnies d’assurance et de leur capacité à garantir le capital sur les fonds en euros, mais nous devons continuer à proposer des solutions alternatives au placement phare de ces dernières années dont les rendements sont déjà en berne.

Les obligations constituent pour nous la meilleure alternative aujourd’hui. S’il est vrai que le capital n’est pas garanti comme sur les fonds en euro, le risque nous semble limité (mais pas nul) au regard du rendement procuré.

La meilleure sécurité étant la diversification, nous vous proposons aujourd’hui une solution misant sur des obligations souveraines ou quasi souveraines de pays émergents. Ceux-ci ont l’avantage de présenter une situation macro économique plus flatteuse avec notamment des dettes publiques bien plus basses que les pays développés, et une croissance plus forte. Le fonds retenu est à échéance 2017. L’investisseur a donc une bonne visibilité sur le rendement à échéance, au moment de sa souscription, en l’absence d’événements de crédit.

Il n’y a pas si longtemps de cela, l’Asie connaissait une grave crise économique. C’était il y a 15 ans. Pour l’Amérique Latine, c’était il y a 10 ans. Entre temps, le monde a changé. Et même en peu de temps à l’échelle de l’Histoire, le monde s’est inversé. Le changement a vraiment eu lieu au cours de ces 5 dernières années. Prenons en acte dans nos investissements.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur