Placement assurance vie : La Cour des comptes conseille un réaménagement de la politique de l’assurance-vie

Mis à jour le: 24/12/2014 par Vincent Cudkowicz

La Cour des comptes propose une réorganisation de la politique de l’ assurance-vie dans l’ intérêt de l’ épargnant

Dans un rapport d’ évaluation de politique publique, la Cour des comptes appelle à un réaménagement de l’ assurance-vie.
Il faut, selon les Sages, privilégier l’ intérêt de l’ investisseur à la possession longue de son épargne.
Toutes autres mesures étant moindres.

Or, on constate un décalage entre cet intérêt et le désir des pouvoirs publics de financer des sociétés contribuant à la vitalité de l’ économie française.
Dans les faits, 60% des sommes placées dans des obligations d’ entreprises (investissement privilégié par 37% des assureurs)
sont investies dans des sociétés étrangères.

Pour résumer, la Cour des comptes recommande de déterminer la durée fiscale des contrats par rapport à l’ historique des versements
(et plus par rapport à la date d’ ouverture du contrat). De plus, selon elle, il faudrait réaménager les taux de prélèvement forfaitaire libératoire
(PLF) dégressifs selon la durée moyenne de possession (avec une échelle sur quatorze années).

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur