Placement épargne : Accumuler les super-livrets sur une année n’est objectivement pas lucratif

Mis à jour le: 22/10/2014 par Vincent Cudkowicz

Super-livrets : moins rentable que le livret A sur un an

L’idée ici est de comparer sur une année la rémunération engendrée d’une part grâce au livret A
et d’autre part grâce à l’enchainement de super-livrets. Le constat est captivant.
Alors que le taux rémunérateur du livret A n’est que de 2,25% net d’impôts et de prélèvements sociaux.
Il semblerait plus intéressant d’investir dans un super livret qui propose un taux net de plus de 4% sur quelques mois.
Or, le constat n’est pas aussi simple.

En pratique, il n’est pas si facile de profiter pendant une période d’un taux bonifié puis de changer d’établissement financier
afin de jouir à nouveau d’un taux avantageux. En effet, des contraintes administratives entrent en jeu.
La clôture d’un livret requiert de nombreuses formalités telles que l’écriture d’un courrier, le traitement de la demande,
le virement des fonds… Ainsi cette procédure entraine des pertes puisque les intérêts sont calculés par quinzaine.
D’où le constat suivant ; le taux avantageux des super livrets durent souvent trois mois,
il est donc possible d’accumuler sur un an trois livrets et diminuer de six semaines la rémunération de l’épargne.
Cela revient à 10.5 mois d’investissement.

Pour finir, il est donc moins contraignant et plus rentable de placer son épargne sur un livret A et de ne pas la bouger.

Encore mieux, bienprévoir.fr vous conseille de transférer les fonds d’un super livret vers un placement obligataire
qui vous permettra de vous orienter vers des placements proposant des taux beaucoup plus rémunérateurs.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur