Placement épargne : La fiscalité 2012 des livrets d’épargne

Mis à jour le: 22/10/2014 par Vincent Cudkowicz

Fiscalité : Livrets défiscalisés VS livrets réglementés

Le point différenciateur entre les livrets défiscalisés et les livrets règlementés est l’imposition.
Il faut savoir que les livrets défiscalisés comprennent les livrets A, de développement durable (LDD), d’épargne populaire (LEP)
et Jeune et ne sont pas soumis à l’impôt et aux contributions sociales.
Quant aux livrets règlementés, ils se composent des comptes épargne logement (CEL) et des plans épargne logement (PEL).
Ces derniers profitent d’une exonération d’impôt, mais les contributions sociales sur les intérêts sont prélevées chaque année.

Les livrets qui ont la particularité d’être défiscalisés sont établis par les pouvoirs publics.
Ils établissent le plafond de versement, la rémunération et les conditions d’accès.
Un individu ne peut ouvrir qu’un livret de même nature même s’il est client dans plusieurs banques.
Pour les livrets A, chaque membre de la famille peut en posséder un.

    Pour rappel :

  • Le livret A possède un taux rémunérateur annuel de 2,25% et un plafond de 15300€
  • Le LDD dispose d’un taux rémunérateur annuel de 2,25% et un plafond de 6000€
  • Le LEP a un taux rémunérateur annuel de 2,75% et un plafond de 7700€

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur