Placement épargne : Le Livret A bientôt taxé

Mis à jour le: 22/10/2014 par Vincent Cudkowicz

Le Livret A pourrait bientôt perdre son principal avantage ; l’absence de fiscalité

La Cour des Comptes recommande de soumettre le livret A aux prélèvements sociaux pour les revenus tirés des dépôts au-delà du plafond actuel de 15.300 €. Une première brèche dans l’édifice Livret A qui a tant attiré les épargnants français depuis fin 2011..

Pour le moment les livrets réglementés ; Livret A et Livret de Développement Durable sont exonérés de taxes : pas d’impôt à payer, pas de prélèvements sociaux sur les intérêts.
Cette subvention déguisée à l’épargne publique pourrait avoir vécu.

Le 12 juillet 2012, la Cour des Comptes a proposé de supprimer cet avantage.

Les prélèvements sociaux pourraient dont concrètement s’appliquer (15,5 % depuis le 1er juillet 2012) sur les revenus au-delà du plafond de 15 300€. Une fois le plafond atteint, le livret est encore alimenté par le versement d’intérêts. Ce sont ces intérêts issus des dépôts au-delà de 15.300 € pour le livret A et de 6.000 € pour LDD qui seraient concernés.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur