Placement épargne : Le Super-livret : Une bonne alternative au livret A ?

Mis à jour le: 22/10/2014 par Vincent Cudkowicz

Les banques en ligne offrent des produits d’épargne nommés super-livrets avec un taux plus élevé que le livret A

Le constat est simple, en 2011 le taux de rendement réel du compte épargne préféré des Français a été négatif.
Cela est du à deux facteurs qui sont, la hausse de l’ inflation en France de 2,1% en moyenne en 2011 (hors tabac),
et la conservation du taux du livret A à 2,25%.

Ainsi, les offres proposant des super-livrets se multiplient sur le marché bancaire.
Ce placement génère des taux de rendement supérieurs à 4 ou 5%.
Néanmoins, cette performance n’ est effective que quelques mois après la souscription (environ trois).
Ensuite, le taux se rapproche du livret A, voire même inférieur. De plus, la rémunération du capital des super-livrets n’ est pas exonérée d’ impôt.
Suite à un environnement de crise, le Premier ministre a mis en place deux mesures fiscales effectives en date du 1er octobre 2011.

    Les mesures liées à la fiscalité de la rémunération du capital des super-livrets :

  • Le taux de prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) est passé de 19 à 24%
  • Les prélèvements sociaux ont augmenté de 1,2 point, passant de 2,2% à 3,4%
  • Taux complet d’ imposition des prélèvements sociaux : 13,5%
  • Taux global d’ imposition : 37,50% (si l’ investisseur n’ opte pas pour l’ imposition sur le revenu)

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur