Placement épargne : Le taux du livret A ne sera pas modifié avant mi-juillet

Mis à jour le: 22/10/2014 par Vincent Cudkowicz

La rémunération du livret A reste maintenu à 2,25%

Aujourd’hui, en France, on compte 60 millions de livrets A. Ils représentent à eux seuls 223 milliards d’euros d’encours.
Il s’agit du placement financier privilégié par les Français. Ce livret d’épargne est réévalué deux fois par an ; le 15 avril et le 15 octobre.
La modification de sa rémunération se fait automatiquement par rapport à l’évolution de l’inflation.

Or, il a été décidé le 15 janvier dernier de maintenir le taux du livret A à 2,25 alors que, selon l’inflation constatée,
celui-ci aurait du augmenté de 0,5% pour atteindre les 2,75%. Cette décision a été prise suite à la recommandation de Christian Noyer,
gouverneur de la Banque de France. Il est possible de déroger à la règle de calcul pour « circonstances exceptionnelles » et celui-ci a jugé
préférable de ne pas changer le taux à cause des perspectives de diminution de l’inflation.
Cependant, à l’heure actuelle, ces prévisions ne ce sont pas concrétisées et certains parlementaires et
organismes syndicaux demandent une révision de la décision.

Néanmoins, la Banque de France a jugé qu’aucune révision de la rémunération du livret A ne serait
envisageable avant mi-juillet ce qui nous ramène après les élections présidentielles.
L’idée est de ne pas pénaliser les investissements via le support de l’assurance-vie.
Cette épargne longue a subi une décollecte. Cela n’est pas de bon augure puisque l’assurance vie permet le financement
de l’économie et a besoin de stabilité. Pour enrailler ce phénomène, il a été décidé de maintenir le taux de 2,25%.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur