Placement épargne : Plan de rigueur – les épargnants mis à contribution

Mis à jour le: 05/07/2018 par Vincent Cudkowicz

Suite à l’annonce du plan de rigueur proposé par François Fillon dans le but de lutter contre l’endettement de la France, bienprévoir.fr donne son analyse.

En effet, selon Vincent Cudkowicz, Directeur Général de bienprévoir.fr, les épargnants français sont de nouveau mis à contribution :

  • Pour les épargnants, leurs revenus sont de nouveau taxés et c’est leur retraite qui une fois de plus se voit amputer de plus d’1%.
  • Avec l’augmentation des prélèvements sociaux de 13.5% à 15.5% : il y a un risque d’impact pour l’assurance vie à travers une augmentation de l’intérêt/une solution de report vers le livret A ce qui n’est pas bonne solution à long terme.

A ce propos, jetons un œil sur l’historique de la hausse des prélèvements sociaux sur les placements depuis 1996.

Date Taux
Février 1996 0,5%
Janvier 1997 3,9%
Janvier 1998 10%
Juillet 2004 10,3%
Janvier 2005 11%
Janvier 2009 12,1%
Janvier 2011 12,3%
Septembre 2011 13,5%
Juillet 2012 15,5%

 

Force est de constater que les prélèvements sociaux ont augmenté de plus de 35% en 10 ans !

Voici l’analyse de Vincent Cudkowicz, Directeur Général de bienprévoir.fr, concernant l’impact de l’augmentation du taux des prélèvements sociaux :

  • Cette hausse des prélèvements sociaux risque de favoriser l’épargne « sponsorisée » par l’état; Livrets A et autres livrets réglementés. Cela va pousser un certain nombre de français à arbitrer définitivement entre Fonds euros assurance vie et livret A, même si l’impact sur le rendement n’est pas énorme. Le message envoyé risque d’être mal perçu.
  • Ceci n’est donc pas de bonne augure pour la préparation à la retraite des français qui devrait plutôt s’orienter sur des placements long terme comme l’assurance vie. Cela défavorise également les fonds propres des entreprises qui en ont bien besoin.
  • Par ailleurs, il semble que le seul bénéfice pour l’épargnant français serait de l’encourager, avec cette hausse des prélèvements sociaux à basculer son épargne sur des placements dits « Unités de comptes » (obligations, produits sur indice, produits à coupons…) plus dynamiques et qui sur le long terme seront à même de préparer les revenus de nos retraités (les obligations d’entreprises sont d’ailleurs considérées comme des Unités de comptes, alors qu’elles sont souvent pratiquement aussi sures que des Fonds euros). En effet, les prélèvements sociaux sur les Unités de Comptes ne sont ponctionnés qu’à la sortie, en cas de plus value, alors que les prélèvements sociaux sur les fond euros, depuis cette année sont ponctionnés chaque année !

Rappel : 16% des français détiennent des actions alors que 54% des américains en détiennent dans leur portefeuille. Aujourd’hui les épargnants américains sont déjà en train de se repositionner en bourse, alors que les épargnants français se morfondent sur la baisse des capitalisations depuis quelques semaines.

Si cette décision annoncée hier pouvait déclencher un changement de comportement chez le français, on pourrait en savoir grès alors le gouvernement de cette décision.



A propos de « bienprévoir.fr »,
Courtier Conseil Nouvelle Génération, est le petit acteur qui monte dans le domaine des placements financiers et de l’épargne en général.
Ni banque, ni assureur, totalement indépendant, « bienprévoir.fr » s’appuie sur le plus large réseau de partenaires en France, lui permettant de proposer l’une des offres de placements financiers la plus étendue du marché, renouvelée en permanence, et souvent constituée d’offres exclusives « bienprévoir.fr» rend à nouveau l’épargne accessible aux Français à deux titres :

  • Accessibilité du conseiller (Visio, tchat, Face à Face, téléphone,…) et à travers 3 bureaux en France ( Paris, Lyon, Marseille)
  • Accessibilité des offres à travers une forte dose de pédagogie. « bienprévoir.fr » redonne aux investisseurs plus de visibilité et de compréhension sur leur épargne.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur