Placement financier : Plan d’austérité : hausse du prélèvement forfaitaire obligatoire (PLF) pour 2012

Mis à jour le: 04/03/2016 par Vincent Cudkowicz

Baisse des prérogatives du prélèvement forfaitaire libératoire (PFL) en janvier 2012

Au 1er janvier 2012, le taux du prélèvement forfaitaire libératoire devrait augmenter et passer de 19% à 24% si le projet de loi proposé par le gouvernement est voté en l’état.
Les investisseurs ayant deux alternatives possibles en cas de profit à savoir le PLF ou l’impôt sur le revenu (IR). Cette mesure va changer la donne.

Concernant les dividendes :

  • Tranche d’imposition de 5,5%, 14% et 30%, il est plus intéressant de choisir IR.
  • Tranche d’imposition de 41%, il faut opter pour IR quand le dividende n’excède pas 19 406 euros pour un célibataire et 38 811 euros pour un couple.
  • S’il dépasse les sommes précédemment citées, le PLF sera avantageux jusqu’à la rentrée 2012, après il sera plus judicieux de soumettre ses gains à l’IR.

Concernant les placements : comptes et livrets bancaires (hors livrets règlementés), comptes épargne logement, comptes à terme :

  • Tranche d’imposition de 5,5% et 14%, il faut favoriser IR
  • Tranche d’imposition de 30% et 40%, il est préférable de choisir le PLF
  • Les prélèvements forfaitaires à l’assurance vie restent de 35% en cas de retrait avant quatre ans, à 15% en cas de retrait avant huit ans et de 7.5% au-delà. Pour en savoir plus sur le trio gagnant (livret A, assurance-vie, PEA) de la réforme.

A noter que les plus values mobilières et immobilières restent imposées à 19%.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur