Placement immobilier : Fin du prêt à taux zéro (PTZ+) dans l’ancien à la rentrée 2012

Mis à jour le: 16/05/2018 par Vincent Cudkowicz

Plan de rigueur : Suppression imminente du prêt à taux zéro (PTZ+) dans l’ancien

Les primo-accédants n’auront désormais plus la possibilité de contracter un prêt à taux zéro (PTZ+), à la rentrée 2012, pour un logement dans l’ancien. Cette modification concerne uniquement l’acquisition d’un bien en tant que domicile principal dans l’ancien.

Ainsi, les personnes souhaitant investir dans l’ancien, n’auront plus la possibilité d’intégrer ce prêt à taux zéro dans leur montage financier. Les investisseurs devront donc emprunter à un taux plus élevé, à savoir une augmentation de 0.2% à 0.4%.

Cette décision va permettre à l’Etat de réaliser une économie budgétaire de 1,5 milliard d’euros. Cette mesure pénalise les ménages qui malgré le prêt à taux zéro atteignaient déjà un ratio d’endettement de 33%, la limite maximale d’endettement.

Celle-ci prévoyait un bénéfice fiscal de 7,5% sur les intérêts perçus grâce à un allongement de la durée du contrat d’assurance vie de huit ans à douze ans (aprés abaissement de 9200 euros pour un couple).

Malgré le refus du Sénat, certains s’accordent à dire que cette mesure doit être davantage analysée pour trouver un compromis acceptable par le Sénat.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur