Placement immobilier : Risque d’effondrement de 15% à 20% sur les transactions de logements anciens en France

Mis à jour le: 16/05/2018 par Vincent Cudkowicz

Record de transactions en 2011 et prévision de chute en 2012

Les notaires de France ont fait une déclaration ce jeudi 5 avril. Deux points sont à retenir concernant les transactions de logements anciens en France.
Tout d’abord, 2011 est une année record avec une augmentation des ventes de +9% par rapport à 2010. On constate 710.000 contrats en province
et 148.200 en Ile-de-France. Puis, les prévisions pour l’année 2012 sont mauvaises.
Les notaires envisagent une baisse comprise entre 15% et 20% soit environ 700.000 à 740.000 contrats.

Concernant le coût des appartements anciens, on estime à 6,5% l’augmentation en 2011.
Paris intra-muros est la localité qui a subi la plus forte hausse avec +14,7% sur un an (néanmoins les prix diminuent doucement depuis le début de l’année).
D’autres agglomérations ont vu leur prix grimper en flèche comme Bordeaux et Lyon avec +9%. A propos du coût des maisons anciennes,
l’écart est flagrant entre l’Ile-de-France et la province qui ont respectivement augmenté de +5,7% et +1,3%.

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur