Comment booster le rendement de sa trésorerie d’entreprise dans un contexte de taux bas ?

Mis à jour le: 03/07/2018 par Vincent Cudkowicz

homme costume ordinateur presentation rect

La santé financière des PME françaises n’a jamais été aussi bonne depuis 2008, et le début de la crise des subprimes. La dernière livraison de l’enquête de conjoncture de la BPI datant de juillet 2017, indique même que la situation de la trésorerie de ces entreprises dépasse le niveau d’avant crise.

Pour autant les chefs d’entreprises font face à une difficulté inédite dans le contexte de taux bas, car le rendement que peut leur procurer leur trésorerie n’a jamais été aussi faible.

Pour rappel, en 2007, l’emprunt d’Etat, le placement sans risque, rapportait 4%, aujourd’hui il ne rapporte plus que 0,5%.

Trésorerie d'entreprise quelles solutions en 2017

 

Que rapportent les placements classiques pour la trésorerie d’entreprise ?

Pendant des années les chefs d’entreprises ne juraient que par les dépôts à terme. Simples, lisibles, extrêmement mécaniques, ils répondaient à leurs attentes.

Actuellement, les comptes à terme ne rapportent plus que 0,5 à 1,2% brut au maximum, alors que l’inflation se situe aux alentours de 1,5% / an. Autant dire que les dépôts à terme ne permettent plus de rémunérer la trésorerie, et offrent en réalité un rendement net d’inflation, négatif.

Quelles solutions est-il possible de trouver aujourd’hui pour améliorer le rendement de la trésorerie de son entreprise ?

Comme les particuliers, les solutions aujourd’hui qui s’offrent aux chefs d’entreprises ou aux directeurs financiers, sont essentiellement assises sur trois types de sous-jacents :

  • Sous-jacents obligataires
  • Sous-jacents actions (paniers ou indices)
  • Sous-jacents immobiliers

Cependant, lorsqu’il s’agit de trésorerie d’entreprise, certains paramètres entrent en ligne de compte de façon plus importante que dans le cadre du patrimoine privé.

Il s’agit notamment de répondre aux attentes des chefs d’entreprise sur :

  • la disponibilité des fonds,
  • l’horizon de placement adapté à la stratégie de l’entreprise,
  • la structure de frais, notamment de sortie, en évitant les pénalités.

 

BP-00-bullet-M-number-01 Placements de type Obligataires :

 

Fonds structurés obligataires :

Les placements de type obligataires permettent actuellement d’obtenir des rendements de l’ordre de 2% net d’impôt sur les sociétés avec un horizon de placement assez court de 3 ans, idéal pour les trésoreries d’entreprises.

Actuellement, un tel objectif de rendement s’obtient avec la possibilité de diversifier ses avoirs par lots de 100 000€ sur différentes signatures comme Fiat, Rallye (Holding Groupe Casino), Avis etc…

Le risque avec ce type de placement se situe essentiellement, en cas d’événement de crédit sur les signatures choisies.

 

Fonds obligataires datés à échéance :

Les fameux fonds obligataires datés à échéance connue, dont les particuliers sont souvent friands, sont également éligibles aux trésoreries d’entreprises.

Ici, l’échéance est connue d’avance et le rendement des obligations en portefeuille également.

Par exemple, actuellement un fonds géré par La Française AM, intitulé LFP Rendement Global 2022 assis sur plusieurs dizaines de signatures, procure un rendement cible de 3,6% net de de frais avant IS. Mais, dans ce cas l’horizon de placement, 5 ans, est légèrement plus long que dans le cadre d’un portefeuille obligataire.

 

BP-00-bullet-M-number-02 Placements structurés actions ou indices :

 

Fonds structurés indice :

Là aussi, il s’agit de placements dont sont généralement très friands les épargnants particuliers, mais dont on va pouvoir, notamment dans le cadre d’un appel d’offre pour la trésorerie d’une entreprise, structurer à la demande et proposer une réponse  sur-mesure.

Les fonds à formule assis sur un panier d’action ou un indice boursier, mais avec une durée de vie plus courte que pour les particuliers, constituent souvent une réponse très attractive pour dynamiser avec maitrise le rendement d’une trésorerie d’entreprise.

L’objectif de rendement que l’on peut obtenir actuellement est également de l’ordre de 2% à 3% par an.

Exemple : récemment nous avons proposé un fonds sur mesure à un chef d’entreprise. Ce fonds à formule était assis sur l’indice Eurostoxx 50 avec un horizon de placement à 3 ans, et des coupons garantis de +2,6% / an.

La protection du capital proposée ici était de l’ordre de -45% ; c’est à dire que le capital placé est protégé jusqu’à une baisse de l’ordre de 45%, ce qui avec un Indice Eurostoxx 50 protège le placement jusqu’à niveau que cet indice n’a connu que pendant quelques jours en 2011 et 2012.

 

Fonds structurés paniers actions :

La mécanique est la même que pour les fonds structurés sur un indice boursier, mais en choisissant par exemple un secteur particulier, comme le secteur des banques, il est possible de viser plus de sécurité encore, avec un rendement légèrement plus faible autour de +2,4% net de droits de garde.

 

BP-00-bullet-M-number-03 Placements en immobilier de bureaux et de commerces :

 

Le succès grandissant des fonds en immobiliers de bureaux (SCPI, OPCI, SCI) auprès des particuliers, qui s’explique notamment par l’attrait d’un couple rendement risque optimisé, ne se dément pas pour la trésorerie d’entreprise.

Il est possible de placer la trésorerie de son entreprise en profitant des rendement offerts par la pierre papier.

Nous préconisons par exemple,  l’achats de parts la SCP Unicimmo, dont l’accès ne se fait que par un contrat de capitalisation (pour les personnes morales).
Ce fonds en immobilier  non-côté fonctionne un peu comme une SCPI, mais offre une liquidité accrue.

Ce placement n’est soumis à aucun frais de sortie, ni aucunes pénalités de retrait.

Il permet de dégager un objectif de rendement supérieur à +2% net d’impôt sur les sociétés.

L’horizon de placement est à la convenance de l’investisseur, il est possible d’investir quelques mois ou plusieurs années sur ce type de fonds.

Par ailleurs, contrairement à de nombreux placements pour entreprise, ce fonds est largement accessible à toute sorte d’entité juridique, et ce quelle que soit l’activité ou les statuts de l’entreprise à la trésorerie excédentaire.

 

Conclusion :

La quête d’un couple rendement/risque amélioré, pour la trésorerie d’entreprise, s’inscrit dans le même objectif que celui des particuliers.

Cependant, en acceptant de bousculer les recettes classiques proposées par les banques, le chef d’entreprise ou son directeur financier, peuvent aujourd’hui faire gagner à leurs actionnaires un surplus de résultat financier qui n’est pas négligeable.

En passant simplement d’une rémunération,  de +0,5% à +2%, tout en conservant une haute maitrise du risque, il est possible de quadrupler son résultat financier après impôt sur les sociétés.

Exemple :

Trésorerie d'entreprise comment booster le rendement

 

 

Vous souhaitez être conseillé ? Nos experts répondent à vos interrogations.

>> Remplissez ce formulaire pour bénéficier des conseils de nos experts concernant l’optimisation de la trésorerie d’entreprise <<


(Le code postal est nécessaire pour être contacté par un conseiller bienprévoir.fr de votre région)



Ces informations strictement confidentielles vont permettre, exclusivement, à un Conseiller en Gestion de Patrimoine de bienprévoir.fr de prendre contact avec vous.
Politique de confidentialité et désinscription

 

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur

Vidéo associée