Placements – La question du mois ? #7 : Acheter une résidence secondaire grâce à son assurance-vie


Mis à jour le: 22/07/2021 à 06h50 par Vincent Cudkowicz

questions du mois fonds euros

 

Chaque mois, découvrez la réponse à une question « Placement » qui nous a été posé :

 

La question du mois :

 

« Puis-je utiliser un de mes contrats d’assurance-vie pour garantir l’emprunt que je souhaite obtenir pour l’achat de ma résidence secondaire ?« 

Caroline, Mai 2021.

 

Notre réponse :

 

La question de Caroline fait sens dans le contexte actuel d’engouement pour les résidences secondaires, voire de ce qu’on appelle de plus en plus la résidence semi-principale ou hybride (qui correspond au mouvement des urbains qui font l’acquisition d’un bien immobilier dans un lieu qui peut à la fois être un lieu de villégiature mais également de télétravail).

Détenir un contrat d’assurance-vie avec un tel projet en tête, peut s’avérer très utile.

 

Comment un contrat d’assurance-vie peut aider à faire l’acquisition d’une résidence secondaire ?

Caroline détient un contrat d’assurance-vie d’un côté et souhaite financer l’acquisition d’un bien immobilier à crédit de l’autre. Elle ne souhaite pas abandonner, son contrat d’assurance-vie, son épargne pour financer son projet.

Elle dispose de deux solutions pour faire bon usage de son contrat d’assurance-vie :

  • Soit utiliser les fonds de son contrat pour obtenir un prêt in-fine. Cela revient d’une certaine manière à placer cet apport, sans pour autant devoir « casser » son contrat. Elle paye alors uniquement les intérêts du crédit et aura le choix, au moment du remboursement du crédit, entre rembourser la banque avec une autre somme ou utiliser son contrat d’assurance-vie. Cela lui laisse le temps de voir venir, dans un contexte de taux bas.
  • Soit désigner la banque comme bénéficiaire de son contrat d’assurance vie. Dans ce cas, le contrat d’assurance-vie permet à Caroline d’apporter une garantie en lieu et place d’une assurance décès.

 

Quels sont les avantages de procéder ainsi à un nantissement de son contrat d’assurance vie ?

  • Astucieux économiquement et malin pour le patrimoine : l’épargne de Caroline va continuer à rapporter pendant la durée de son crédit ; avec les taux bas actuels, il est possible, selon le type de supports choisis par Caroline, que son épargne rapporte plus que le coût de son crédit. En outre, cela peut éviter la souscription à une assurance-crédit couteuse. Enfin, pendant cette période, Caroline continue à faire courir l’antériorité fiscale de son contrat et pourra ensuite disposer d’un contrat pour des reversements et profiter du meilleur cadre fiscal pour son épargne.
  • Simple à mettre en place : la mise en place d’un nantissement d’un contrat d’assurance vie est simple. Par ailleurs, au moment de la fin du crédit, Caroline n’aura rien à faire et n’aura pas de main levée d’hypothèque à produire.
  • Simplifie l’obtention d’un crédit : si Caroline, du fait de son âge, obtient difficilement un crédit, elle pourra se passer de demander une assurance décès par le biais du nantissement et obtenir ainsi plus facilement son crédit.

 

A noter : Dans la mise en place d’un nantissement de son contrat, la banque prêteuse préfèrera avoir en garantie des fonds en euros ou des unités de compte sécuritaires, telles que des unités de compte immobilières comme des SCI en assurance-vie, liquides, peu risquées et souvent diversifiées.

 

Vous aussi posez nous vos questions :

>> Remplissez ce formulaire et posez votre question, nos conseillers vous répondrons <<


(Le code postal est nécessaire pour être contacté par un conseiller bienprévoir.fr de votre région)


Ces informations strictement confidentielles vont permettre, exclusivement, à un Conseiller en Gestion de Patrimoine de bienprévoir.fr de prendre contact avec vous.
Politique de confidentialité et désinscription

 

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur