3 placements qui peuvent rapporter plus de 5% par an


Mis à jour le: 04/07/2018 à 09h58 par Vincent Cudkowicz

3 personnes d'affaires regardent une tablette

Trouver des placements qui rapportent plus de 5% par an, dans le contexte actuel d’inflation nulle et de croissance faible, devient un challenge que la plupart des épargnants ne parviennent pas à relever.  Dans ce contexte, le BREXIT est venu rajouter une dose de stress sur les marchés, créant certes de la volatilité mais également de l’incertitude.

Et pourtant, il est possible de trouver des solutions d’épargne  et de placements financiers qui ont pour objectif de vous servir plus de 5% de rendement. Pour stimuler votre épargne, voici 3 tendances placements 2016 qui pourront, le cas échéant, vous verser un rendement supérieur ou égal à 5% environ, à condition d’accepter les risques inhérents.

Voici les 3 tendances du moment pour une épargne dynamique :

 

BP-00-bullet-M-number-01 Tendance N°1 : Investir en obligations d’entreprises.

 

En 2016 les placements indexés aux obligations d’entreprises, notamment dites à « haut rendement »  ou « High Yield» sont encore l’une des dernières opportunités permettant de capter un rendement attractif.

Une obligation d’entreprise est une créance que détient un investisseur  sur une entreprise souhaitant s’endetter pour une période et une échéance connue à l’avance. En échange du prêt consenti par l’épargnant, l’entreprise verse un coupon fixe annuel. A l’échéance, l’entreprise rembourse le capital, si toutefois cette entreprise n’a pas connu un événement de crédit, ou un défaut de paiement, c’est à dire une incapacité à rembourser ses dettes.

Dans les années 2008-2009, il fut une période où il était aisé de trouver des placements en obligations d’entreprises de 1er rang qui avaient pour objectif de servir des coupons compris entre 5% et 10% selon la qualité des signatures.

Exemple, EDF avait d’ailleurs lancé en 2009 un emprunt rapportant 4,5% sur 5 ans. A l’époque, des signatures équivalentes à EDF versaient régulièrement des coupons de l’ordre de 6% par an, pour des obligations d’une durée de 4 à 6 ans en moyenne.

Depuis, l’économie a basculé dans un monde inconnu de taux extrêmement bas voire négatifs, et l’inflation a disparue.

Cependant pour l’épargnant, il existe actuellement des produits financiers qui reproduisent le principe des obligations d’entreprises, en rajoutant le risque de l’émetteur.

Il s’agit de titres de créance non garantis en capital et  liés au risque de crédit de sociétés de 1er rang.

Ces placements sont des alternatives à des investissements dynamiques risqués de type obligataires.

Actuellement la durée d’investissement conseillée pour bénéficier de la formule de remboursement du capital est comprise entre 5 et 8 ans, selon l’offre de placement concernée.

Pour investir en obligation d’entreprise vous avez le choix actuellement entre 2 solutions : soit le faire à travers des fonds obligataires datés à échéance connue, comme Altarocca Rendement 2023 ou LFP Rendement Global 2022, soit à travers des produits dits structurés qui offrent des rendements de l’ordre de 4-5% actuellement, en misant sur une ou deux signatures différentes, issues par exemple de la grande distribution française ou du monde l’automobile.

 

BP-00-bullet-M-number-02 Tendance N°2 : Investir en bourse avec un « filet » de sécurité – Les placements de type actions avec protection conditionnelle du capital.

 

L’autre type de placement tendance vous permettant de viser un objectif de rendement égal ou supérieur à 5% est d’investir sur les marchés financiers via les produits structurés de type action, mais avec une protection partielle du capital pouvant aller de 30% à 70%. En contrepartie, ce type de placement vise de servir des coupons compris entre 5 et 10% (variable selon le niveau de protection du capital choisi, et les actions sous-jacentes du panier). Plus le niveau d’objectif de rendement est élevé, plus le risque pris par l’épargnant est élevé, et moins la protection du capital sera élevée.

Vous pouvez dénicher ce type de placements sur le site bienprévoir.fr, par exemple, mais également sur d’autres sites spécialisés en gestion de patrimoine, ces placements sont généralement des titres de créance complexes présentant un risque de perte en capital en cours de vie et à l’échéance, mais permettant de viser un rendement supérieur à 5%.

Il est à noter également que ces produits de placement risqués sont des alternatives à un investissement dynamique de type actions.

Ces produits dits structurés, sont généralement éligibles à un contrat d’assurance-vie. Ainsi, vous profitez de la meilleure enveloppe fiscale disponible mais aussi de la liquidité assurée par l’assureur. L’assureur s’engage exclusivement sur le nombre d’unités de compte mais non sur leur valeur, qu’il ne garantit pas. Cela signifie, qu’à tout moment vous pouvez demander de récupérer les sommes disponibles sur votre placement, cependant cette sortie se fera dans les conditions de marché à l’instant T. Cette sortie peut donc entraîner un gain ou une perte en capital.

Il est à noter également que pour ces placements très tendance, il est nécessaire d’envisager une durée de placement de plusieurs années, compris entre 5 et 8 ans généralement, même si ces produit ont des fenêtres de sorties automatiques souvent semestrielles ou annuelles.

En résumé : les placements structurés actions permettent de viser un rendement attractif connu à l’avance, et de bénéficier d’une protection partielle du capital. Ce type de placement présente un couple rendement / risque généralement intéressant, mais cela ne présente en aucune manière une garantie en capital et une garantie de versement d’un coupon.

Actuellement, vous pouvez par exemple trouver des placements de ce type exposés aux secteurs bancaire, automobile ou pharmaceutique. A noter que dans le contexte post-Brexit et de volatilité accrue sur les marchés, les secteurs bancaires ou automobile sont très dépréciés, ce qui peut représenter un avantage pour ceux qui souhaitent débuter sur ce marché, mais cela au risque de voir les secteurs bancaires et automobile encore se déprécier, tant que les marchés financiers restent turbulents.

L’opportunité actuelle et attractive peut être de se tourner vers ce type de placements exposés à des secteurs non-cycliques, comme celui de la pharmacie et de la santé par exemple.

 

BP-00-bullet-M-number-03 Tendance N°3 : Capter le dynamisme de l’immobilier d’entreprise et commercial.

 

Dernière tendance en terme de placements financiers pouvant générer des revenus supérieurs à 5% ou proche de 5% sont les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier) de bureaux ou de commerce.

Le rendement moyen des SCPI d’entreprise en France en 2015 a été de 4,85% (Source : IEIF). La ruée vers ce type de placement a été très forte ces derniers mois, car il s’agit probablement là du placement qui offre le meilleur couple rendement / risque actuellement.

La crise qui secoue le marché des bureaux londoniens, et l’éclatement de la bulle immobilière au Royaume-Uni consécutive au Brexit, n’a pas vocation à s’étendre au marché de bureaux sur le continent européen, bien au contraire, les bureaux en Europe continental vont profiter du rapatriement de certaines activités financières londoniennes ne pouvant plus utiliser le Passeport Européen, et d’autre part de la reprise de la consommation, notamment en ce qui concerne l’immobilier de commerce, type murs de magasins.

La crise de liquidité qui se déroule actuellement au Royaume-Uni, plaide d’ailleurs pour un investissement de SCPI dans le cadre de l’assurance-vie. Pour quelle raison ? Un contrat d’assurance-vie, comme évoqué précédemment, permet de bénéficier d’une liquidité permanente offerte par l’assureur. Le blocage décidé par certains fonds anglais début juillet 2016, ne peut intervenir sur des SCPI logés dans un contrat d’assurance-vie.

 

Conclusion :

Alors que les fonds en euros garantis en capital, qui versaient il y a quelques années encore des rendements proches de 5%, sont en train de disparaître de l’offre de placement, la solution pour les épargnants qui veulent conserver un rendement acceptable pour leur épargne, supérieure ou égale à 5%, est  d’accepter de prendre quelques risques, mais sommes toutes mesurés, et en tout cas adaptés à leur profil d’épargnant.

Les 3 tendances à retenir sont : les obligations à haut rendement, les produits exposés actions avec une protection du capital partielle et les SCPI de bureaux ou de commerce. Dans tous ces cas, vous noterez que pour obtenir un rendement cible minimum de 5% actuellement, il faut accepter de prendre un risque en capital, auquel les épargnants n’était pas habitués dans les années passées.

 

Vous souhaitez en savoir plus sur ces solutions de placements ou vous faire conseiller ?

>> Remplissez ce formulaire afin qu’un Conseiller bienprévoir.fr vous contacte à ce sujet <<


(Le code postal est nécessaire pour être contacté par un conseiller bienprévoir.fr de votre région)



Ces informations strictement confidentielles vont permettre, exclusivement, à un Conseiller en Gestion de Patrimoine de bienprévoir.fr de prendre contact avec vous.
Politique de confidentialité et désinscription

Mentions légales : Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les rendements cibles indiqués dans cet article sont bruts de frais de gestion du contrat d’assurance vie ou du cadre d’investissement choisi, avant impôts et prélèvements sociaux.  Pour l’ensemble des placements évoqués, produits structurés de type obligation ou action, SCPI, l’investisseur est exposé à un risque de perte en capital pouvant être totale en cours de vie et à échéance.

 

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur