7 raisons d’investir dans le secteur pharmaceutique maintenant


Mis à jour le: 11/07/2018 à 10h29 par Vincent Cudkowicz

femme secteur santé pharmaceutique

Dans ce contexte où les marchés sont agités et volatiles et les rendements incertains, il y a un secteur dont l’avenir semble glorieux, un secteur qui résiste même à la crise du BREXIT et qui profite de la nouvelle donne politique aux USA, avec l’éléction de Donald Trump. Le secteur pharmaceutique, parfois ballotté en bourse, est pourtant un secteur d’avenir et constitue une belle opportunité d’investissement.

Voici les 7 raisons principales d’investir dans ce secteur, en cette année 2017, alors que le secteur progresse fortement sur les marchés.

 

BP-00-bullet-M-number-01 Le vieillissement de la population est en marche.

Fait : Les baby-boomers d’après-guerre arrivent à un âge avancé où les interventions médicales et les prises de médicaments augmentent. Les pays développés sont évidemment les plus touchés par ce phénomène, mais on devrait observer un paradigme similaire dans les pays en développement.

Conséquence : Le vieillissement de la population aura pour conséquence d’augmenter les dépenses médicales et d’augmenter certainement les ventes des grandes entreprises pharmaceutiques.

 

BP-00-bullet-M-number-02 Les dépenses de santé en augmentation.

Fait : Aux Etats-Unis, les dépenses de santé concernent à 90% les personnes âgées de plus de 65 ans. En France, ce chiffre n’est que de 67% et tend à augmenter, notamment pour la raison évoquée précédemment.
A eux seuls, les Etats-Unis ont dépensés $310 milliards en médicaments en 2015, soit une hausse de 8,5% par rapport à 2014. 2014 avait déjà été une année record avec une hausse de 14% par rapport à 2013. En France, on estimait à $23 milliards les dépenses en médicaments (couvertes par l’Assurance Maladie).
Il est intéressant aussi de regarder de plus près ces chiffres : les dépenses liées aux nouveaux médicaments spécialisés sont celles qui ont le plus progressées.

Conséquence : Les dépenses liées à la santé ne cessent d’augmenter aux Etats-Unis et les pays européens, dont la France, ont une grosse marge de progression. La capacité d’innovation l’industrie pharmaceutique lui garantit un bel avenir. D’après l’IMS Health (le spécialiste américain d’études sur la santé et l’industrie pharmaceutique), on devrait s’approcher des $400 milliards dépensés en médicaments en 2020, rien qu’aux Etats-Unis.

On s’attend aux USA et en Europe à des croissances de chiffre d’affaires de l’ordre de 4% à 7% par an dans les années à venir, toujours selon l’IMS Health.

Enfin, aux USA les dépenses de médicaments représentent 6% du PIB alors qu’en France elles ne représentent encore que 1% du PIB, de quoi anticiper une accélération des dépenses, notamment en Europe.

quels pays depensent le plus en medicaments ?

 

BP-00-bullet-M-number-03 Le changement des habitudes alimentaires et des modes de vie favorise ce secteur.

Fait : Dans nos sociétés, les modes de vie évoluent et ont globalement des conséquences mauvaises pour la santé. Par exemple : plus de stress, moins de sport, mauvaises habitudes alimentaires ; ceci entrainant une hausse des problèmes cardiaques, des maladies chroniques telles que le diabète notamment.

Conséquence : Les demandes de traitements préventifs et d’équipements médicaux adaptés augmentent. L’industrie de la santé bénéficie malgré elle, de cette hausse des problèmes de santé.

 

BP-00-bullet-M-number-04 Les gouvernements adoptent des reformes de santé.

Fait : Les gouvernements (en particulier le gouvernement aux Etats-Unis récemment) adoptent des réformes qui vont dans le sens de la santé. « L’Obama Care » a ainsi eu pour conséquence de doper la demande en services médicaux et en médicaments des américains. Les dernières déclarations du Président élu Donald Trump, ne condamnent pas l’Obama Care, mais laissent transparaitre finalement une adaptation, passant notamment par de nouveaux dispositifs médicaux fiscalement attractifs.

Conséquence : Les réformes gouvernementales soutenant le secteur de la santé sont des aides non négligeables pour toute l’industrie pharmaceutique. Les entreprises ont ainsi certaines garanties dans le sens où l’État s’engage à vouloir améliorer la santé de ses citoyens.

 

BP-00-bullet-M-number-05 Une industrie grandissante en Afrique.

Fait : La population Africaine ne cesse d’augmenter (1,2 milliards d’habitants). Toutefois, la plupart des pays demeurent peu développés. La précarité et l’insalubrité font parties du quotidien pour nombre d’entre eux.  Selon l’IMS, en 2016, le marché africain des pharmaceutiques devrait atteindre $30 milliards. Environ 3,5% de ce que représente le marché mondial, pour 15% de la population mondiale. La marge de progression semble évidente là aussi. Toujours selon l’IMS, le marché des pharmaceutiques devrait bondir de 50% d’ici 2020 pour atteindre $45 milliards.

Conséquence : Ce continent à lui seul constitue une preuve du bel avenir du secteur de la santé. Les entreprises pharmaceutiques s’y positionnent déjà en nombre, Novartis et Sanofi en particulier.

 

BP-00-bullet-M-number-06 Des nouvelles technologies porteuses.

Fait : L’ère du numérique apporte à l’industrie de la santé de nouvelles perspectives à exploiter. Le Big Data permet de mieux analyser les patients, d’une part, et d’autre part de mieux analyser les besoins des patients et proposer ainsi une offre plus ciblée et plus adéquate à la demande. Les nouvelles technologies permettent aux laboratoires et aux industries pharmaceutiques de développer de meilleurs médicaments et de meilleurs équipements médicaux à côté desquels les hôpitaux et les « clients » finaux ne peuvent pas passer.

Conséquence : Les nouvelles technologies et le numérique en particulier permettent aux entreprises de la santé d’innover plus facilement et de proposer davantage de médicaments et d’équipements, de meilleure qualité, et de façon plus ciblée, ce qui a pour conséquence directe d’augmenter les ventes.

 

BP-00-bullet-M-number-07 Un secteur qui résiste bien en bourse aux crises comme celle du BREXIT ou qui profitent même de l’éléction de Donald Trump aux USA.

Fait : Le secteur de la santé, comme celui liés aux services publics par exemple, présentent l’avantage de mieux  résister généralement aux crises boursières, car il ne s’agit pas d’une industrie cyclique. En l’occurence, par exemple, le 24 juin 2016 date à laquelle le résultat du référendum sur le BREXIT était connu, les marchés financiers ont connu des phases de volatilité importante. Précisément, entre le 24 juin et les 5 juillet 2016 les principaux indices mondiaux avaient dévissé de -3% (et -7% pour les indices français et allemands comme le CAC 40 et le DAX) alors que les 4 actions principales du secteur de la santé en Europe (Novartis, Roche, Bayer, Sanofi) avaient globalement progressé de +2% sur la même période !

De la même manière, dans la séance qui a suivi l’annonce de la victoire de Trump, les valeurs pharmaceutiques américaines ont cru de +3,5%, profitant notamment des perspectives de non-régulation des prix des médicaments comme l’avait annoncé le candidat Républicain, alors que la candidate Démocrate, envisageait elle une pression et une régulation des prix des médicaments.

Conséquence :  Investir sur les actions du secteur Santé est une opportunité attractive dans un contexte de volatilité, car ce secteur résiste bien aux chocs de marchés. Détenir de telles actions dans son portefeuille est gage de résistance et de performance sur le long terme. Détenir des actions de la santé/pharma dans le contexte post-BREXIT ou post-éléctions US est une opportunité pour redonner de la performance à son portefeuille boursier.

 

 

 

 

Voici donc 7 raisons montrant que le secteur de la santé et de la pharmacie est en plein essor et possède un bel avenir. La meilleure façon pour nous d’y investir, est de le faire par le biais de l’assurance-vie sur des produits dynamiques tels que Phoenix Pharma Avril 2016 (Objectif de coupons de 8% net du nominal par an – Risque de perte en capital). Ce placement financier par exemple, a pour avantage d’être adossé aux actions de 4 très grands groupes internationaux du secteur pharmaceutique, et à même de saisir ces opportunités de croissance : Sanofi, Novartis, Bayer et Roche. Les conditions de souscriptions post-éléctions US sont tres attractives, et encore inférieures au nominal.

 

Vous êtes intéressé par ce secteur d’avenir et vous souhaitez en savoir plus ?

>> Remplissez ce formulaire afin qu’un Conseiller bienprévoir.fr vous contacte à ce sujet <<


(Le code postal est nécessaire pour être contacté par un conseiller bienprévoir.fr de votre région)


Ces informations strictement confidentielles vont permettre, exclusivement, à un Conseiller en Gestion de Patrimoine de bienprévoir.fr de prendre contact avec vous.

Politique de confidentialité et désinscription

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur

Vidéo associée