Risque d’alourdissement du coût du capital

Mis à jour le: 05/02/2016 par Vincent Cudkowicz

Jean Marc Ayrault a annoncé le 27 août un allègement du coût du travail pour financer la hausse des cotisations sociales dans le cadre de la nouvelle réforme des retraites 2013.

Il ne faut pas exclure que cet allègement du coût du travail soit financé par un alourdissement du coût du capital d’ici à 2014. On peut donc s’attendre à une nouvelle hausse des prélèvements sociaux sur les contrat d’assurance vie, les PEA, livrets et toutes les autres formes de placements financiers.

A ce stade, le Livret A reste un sanctuaire à l’abri de toute fiscalité ou prélèvement sociaux.

M. Ayrault, il serait temps de penser à dé-sanctuariser le livret A, et soumettre ce placement à fiscalité ! En effet, les français détiennent leur livret A pendant 20 ans en moyenne. Ils en font donc un outil d’épargne retraite. En conséquence, taxer le Livret A serait un juste retour des choses, notamment pour les épargnants français qui ont choisi de financer la dette d’état via l’Assurance vie.

Par pour bienprévoir.fr

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur