Trésorerie d’entreprise: comment mieux placer vos excédents financiers
en 2018 ?


Mis à jour le: 14/11/2018 à 13h52 par Vincent Cudkowicz

article tresorerie entreprise

Les entreprises françaises performantes détiennent souvent de bons niveaux de trésorerie, et pourtant elles peinent à trouver des solutions attractives auprès de leur banque alors que les taux restent très bas.

Pour rappel, en 2007 l’emprunt d’État français à 10 ans, le placement sans risque, rapportait 4%. Aujourd’hui, il ne rapporte plus que 0,8%.

La croissance en France en 2018 devrait s’établir à 1,9%, d’après l’OCDE. La santé financière des PME n’a jamais été aussi bonne depuis 2007 en France. Toutes les enquêtes de conjoncture sont positives depuis l’été 2017. La dernière enquête de conjoncture des PME de BPI France (Juillet 2018) confirme ces perspectives pour 2019.

Au rebut comptes à terme, titres de créances négociables et autres fonds en euros, qui offrent une rentabilité réelle négative alors que l’inflation atteint désormais 2,3% en rythme annuel en 2018.

Nous vous proposons un tour d’horizon des solutions qui permettent de conserver un rendement attractif pour la trésorerie d’entreprise stable; c’est-à-dire la trésorerie à plus de 3 ans et avec un minimum de 100 000 €.

 

 

bullet 1 Les solutions classiques de placement de trésorerie délivrent un rendement réel négatif

 

infographie article tresorerie entreprise

Avec une inflation aux alentours de 2% ces derniers mois, aucune des solutions classiques de trésorerie d’entreprise ne permet d’obtenir un rendement réel positif.

Il est donc nécessaire, pour les chefs d’entreprise, les directeurs financiers ou de la trésorerie, d’envisager de nouvelles solutions pour obtenir des rendements de trésorerie attractifs.

Outre la baisse des rendements et la nécessité d’envisager de nouvelles formes de placements pour obtenir une trésorerie d’entreprise qui dégage des rendements attractifs, il est raisonnable d’envisager à présent des horizons de placements de 3 à 5 ans pour viser des rendements réels positifs.

Il est vrai que pendant des décennies les chefs d’entreprises n’envisageaient le placement de leurs excédents de trésorerie que par le biais des Dépôt / Comptes à Termes, voire des Titres de Créance Négociables. Simples, lisibles, extrêmement mécaniques, ils répondaient à leurs attentes.

Cette ère de la gestion de trésorerie classique est désormais révolue, et la question s’est quelque peu complexifiée. Elle nécessite une ingénierie nouvelle inspirée notamment par ce que les sociétés de conseil en gestion de patrimoine ou de gestion de fortune peuvent proposer à leurs clients particuliers.
 

DEMANDER CONSEIL À NOS EXPERTS

 

 En 2018, pour la trésorerie d’entreprise stable privilégiez les supports actions et immobiliers

 

Comme pour les particuliers, les solutions actuelles qui s’offrent aux chefs d’entreprise ou aux décideurs financiers, sont essentiellement assises sur 3 types de sous-jacents :

  • Les sous-jacents obligataires
  • Les sous-jacents actions (paniers ou indices)
  • Les sous-jacents immobiliers.

Cependant, lorsqu’il s’agit de trésorerie d’entreprise, certains paramètres spécifiques entrent en ligne de compte de façon plus importante que dans le cadre d’une gestion de son patrimoine privé.

Il s’agit notamment des paramètres liés  :

  • à la disponibilité des fonds,
  • à l’horizon de placement visé,
  • aux conditions de sortie et la structure de frais en cas de retrait anticipé ; certains produits de trésorerie sanctionnent en effet le retrait prématuré,
  • au statut juridique de l’entreprise. Par exemple, une entreprise commerciale aura accès à moins de solutions d’investissement, qu’une holding patrimoniale.
  • Les niveaux minimums d’investissements pourront également différer : 100 000 € étant le minimum souvent exigé pour des solutions de trésorerie d’entreprise. Certains fonds immobiliers sont accessibles dès 50 000 €.

infographie article tresorerie entreprise

A Placements de types Obligataires :

Les placements de types obligataires (produits structurés ou fonds datés à échéance comme LFP Rendement Global 2022 ) qui ont fait florès ces dernières années, permettaient encore d’obtenir des rendements de l’ordre de 2% à 3% net d’impôt sur les sociétés, avec un horizon de placement assez court de 3 ans à 5 ans, idéal pour les trésoreries d’entreprise.

Cependant, comme pour les particuliers, dans le contexte actuel où la santé des entreprises n’a jamais été aussi bonne depuis de nombreuses années (le taux de défaut des entreprises européennes est proche voire inférieure à 2% d’après Moody’s en 2017), la prise de risque nécessaire pour obtenir un rendement de l’ordre de 3% net est devenue excessive au regard du gain espéré.

Conséquence : notre recommandation est, pour le moment, de se tenir à l’écart des produits obligataires, que ce soit tant pour les entreprises que pour les particuliers.

 

B Placements structurés actions ou indices avec protection du capital variable :

Là aussi, il s’agit de placements dont sont généralement très friands les épargnants particuliers, et que nous sommes en mesure de retrouver sous une forme proche, mais adaptée, pour les entreprises.

Ces fonds structurés offrent actuellement :

  • une visibilité sur un rendement attendu de 4 à 8% par an avant frais et fiscalité,
  • un horizon de placement donné de 3 à 8 ans,
  • une protection du capital jusqu’à 30 ou 40%, voire 50% de baisse du sous-jacent de référence.

Ces niveaux de protection et de durée évoluent bien entendu à l’inverse du rendement attendu ; plus le niveau de protection est important, moins l’objectif de rendement est élevé.

Pour une trésorerie d’entreprise (supérieure à 100 000 €), un appel d’offres sera nécessairement lancé afin d’obtenir une proposition sur mesure et adéquate à la stratégie de disponibilité de l’entreprise.

 

PRODUITS STRUCTURÉS INDICES :

Il s’agit de proposer des fonds à formule assis sur  un indice boursier comme l’Eurostoxx ou le CAC 40, mais avec une durée de vie plus courte que pour les particuliers.

L’objectif de rendement que l’on peut viser actuellement est de l’ordre de 2% à 3% net d’IS (Impôt sur les Sociétés). Certains produits peuvent viser des objectifs de rendement plus importants encore et se rapprocher de 6 ou 7%, mais avec une prise de risque plus importante.

Exemple de produits structurés à indice, sur-mesure, proposé récemment pour une trésorerie d’entreprise d’une PME détenant 500 000€ de trésorerie :

  • Fonds assis sur l’indice EuroStoxx 50 avec un horizon de placement à 5 ans, et des coupons garantis de +2,5% / an. La protection du capital proposée ici était de l’ordre de -45% ; c’est-à-dire que le capital placé est protégé jusqu’à une baisse de l’ordre de 45%, ce qui, avec un Indice Eurostoxx 50 protège le placement jusqu’à niveau que l’Eurostoxx n’a connu que pendant quelques jours en 2011 et 2012.

 

PRODUITS STRUCTURÉS À PANIER D’ACTIONS  :

La mécanique est la même que pour les produits structurés sur un indice boursier, mais en choisissant par exemple un secteur particulier, comme le secteur des banques ou des énergies, il est possible de viser plus de sécurité encore, avec un rendement visé autour de 4-5% net de droits de garde.

Exemple de 2 produits actuellement disponibles :

  • Produit assis sur l’action Orange, offrant une protection du capital à -40% de baisse du sous-jacent, et des coupons visant 6,4% brut par an,
  • Produit assis sur l’action Total, offrant une protection du capital à -50% de baisse du sous-jacent, et des coupons visant 5% brut par an.

De tels placements s’adressent aux entreprises qui disposent d’une trésorerie stable à 5 ou 6 ans, et qui de ce fait peuvent viser un rendement autour de 5-6% brut.

C Placements en immobilier de bureaux et de commerces via la « Pierre Papier » :

Le succès grandissant des fonds en immobiliers de bureaux (SCPI, OPCI, SCI) auprès des particuliers, qui s’explique notamment par l’attrait d’un couple rendement risque exceptionnel et robuste, ne se dément pas pour la trésorerie d’entreprise.

Il est possible de placer la trésorerie de son entreprise en profitant des rendements offerts par la pierre papier.

Nous préconisons notamment l’achat de parts de la SCI Capimmo, dont l’accès ne se fait que par un contrat de capitalisation. Le minimum étant de 50 000€ (pour les entreprises) ce fonds immobilier très peu volatil et offrant une performance supérieure à 4% (avant IS) depuis 5 ans, séduit de nombreuses entreprises qui souhaitent obtenir un niveau de diversification importante de leur trésorerie, puisque cette SCI, en quelque sorte, est une sélection des meilleures SCPI du marché.

Enfin, les placements de type OPCI (Organisme de Placement Collectif en Immobilier) sont de plus en plus présents dans les solutions préconisées pour le placement d’excédents de trésorerie.

Ils possèdent notamment l’avantage d’une liquidité / disponibilité plus importante que les SCPI que l’on exclut pour la trésorerie d’entreprise, mais aussi d’une diversification accrue avec notamment une stratégie d’investissement diversifié en Europe.

Le rendement des 2 ou 3 meilleurs OPCI du marché ont dépassé les 5% (avant IS) en 2017.

Par exemple, le fonds Diversipierre de BNP Paribas, a réalisé une performance en 2017 net d’IS de 4,4% ! (les performances passées ne préjugent pas des performances futures)

Ces produits sont accessibles en compte-titres ou en contrats de capitalisation pour la plupart.

Il est recommandé, d’allouer ses excédents de trésorerie sur plusieurs OPCI de diverses sociétés de gestion afin d’accroître encore le niveau de diversification tout en obtenant une disponibilité et une sécurité pour ses avoirs, incomparable.

 

Conclusion : il est possible de viser un gain 5 fois plus important avec des solutions de trésorerie d’entreprise adéquates

infographie article tresorerie entreprise

La quête d’un couple rendement/risque amélioré, pour la trésorerie d’entreprise, s’inscrit dans le même objectif que celui des particuliers.

Cependant, en acceptant de remettre en cause les recettes classiques proposées par les banques, le chef d’entreprise ou son directeur financier, peuvent faire gagner à leurs actionnaires un surplus de résultat financier qui n’est pas négligeable.

En passant simplement d’une rémunération, de +0,5% à +3 ou +4%, tout en conservant une haute maîtrise du risque, il est possible de quadrupler voire de quintupler son résultat financier, après impôt sur les sociétés.

Démonstration faite, il existe de nombreuses solutions pour sortir du classique triptyque (Monétaire, Compte à Terme, Fonds en euros) et obtenir un niveau de diversification et de rendement autour de 3 à 4% net en répartissant les avoirs de sa trésorerie sur 2 axes principaux :

  • Les Fonds structurés indices, actions. Les obligataires, ne retenant pas notre attention actuellement
  • L’immobilier via des fonds de type OPCI ou des SCI. L’achat de parts de SCPI en usufruit constitue également un certain attrait, notamment pour les projets supérieurs à 5 ans.

 

 

Vous souhaitez obtenir plus d’informations sur nos placements accessibles à la trésorerie d’entreprise ? 

>> Remplissez le formulaire ci-dessous

pour qu’un conseiller indépendant, bienprévoir.fr vous contacte <<


(Le code postal est nécessaire pour être contacté par un conseiller bienprévoir.fr de votre région)


Ces informations strictement confidentielles vont permettre, exclusivement, à un Conseiller en Gestion de Patrimoine de bienprévoir.fr de prendre contact avec vous pour vous aider dans vos démarches de placements

Politique de confidentialité et désinscription

Par Vincent Cudkowicz

Directeur Général, co-fondateur