Jonathan Levy

Président, co-fondateur

Voir son profil Linkedin

Expertise

  • Grande connaissance des marchés financiers : actions, crédit, devises, taux
  • Spécialiste des produits financiers structurés, de type actions, indices, obligataires, à capital garanti,…
  • Grande expérience de la gestion des banques : risque de liquidité, de taux d’intérêts, de change
  • Analyse patrimoniale de la personne privée
  • Analyse patrimoniale du chef d’entreprise
  • Analyse de la gestion de trésorerie des entreprises

Formation

  • Master Finance-Actuariat de l’Ecole Nationale de la Statistique et de l’administration Economique (ENSAE)
  • Membre de l’Institut des Actuaires

Publications

EDITO DU MOIS : DRAGHI 1 – 0 TRUMP

En ce mois de mondial, il était tentant de faire une allusion au football. Mais, ce n’est pas en sport que les Etats-Unis affrontent le reste du monde. Il s’agit en fait d’une véritable guerre économique sous tous ses aspects : commercial, financier et maintenant monétaire.

Edito du mois : Donald, un ami qui vous veut du bien

Il ne fait pas bon d’être l’allié des États-Unis. En ce mois de mai, les Européens ont reçu de nombreux camouflets de la part de leur ami américain. A la suite de l’annonce de Donald Trump de la sortie des États-Unis de l’accord sur le nucléaire iranien, le président du Conseil européen Donald Tusk a déclaré : « avec des amis comme les États-Unis, on n’a pas besoin d’avoir des ennemis » !

Edito du mois : pétrole fort, l'économie se normalise

En 2015, nous soulignions avec optimisme l’alignement des planètes, extrêmement favorable à la zone euro : baisse des taux, baisse de l’euro, et baisse du pétrole. Or, depuis un an, c’est tout l’inverse qui se passe. Les taux d’intérêts remontent, l’euro s’apprécie de 12% par rapport au dollar, et le pétrole flambe de 45%. Faut-il craindre que cette nouvelle situation étouffe déjà la croissance encore convalescente, ou bien cela représente-t-il au contraire une nouvelle opportunité ?

Edito du mois : guerre commerciale, le retour en force du politique

Les bourses mondiales sont de nouveau chahutées depuis un mois. Un nouveau sujet de préoccupation balaye le précédent qui était lié au risque d’accélération de l’inflation aux États-Unis. Il s’agit à présent du risque de guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, provoquée par les frasques de Donald Trump. Trois questions pour bien cerner les enjeux de cet affrontement, parce que pour bien anticiper il faut bien comprendre !

Edito du mois : retour gagnant de l'inflation

Les bourses mondiales ont fortement tangué fin janvier /début février, le Dow Jones perdant 10% en l’espace de 2 semaines, ce qui n’était pas arrivé depuis la dernière crise financière de 2011/2012. Un chiffre a suffit à mettre le feu au poudre : la hausse des salaires aux Etats-Unis a atteint 2,9% en rythme annualisé. Les investisseurs craignent alors que l’inflation ne s’emballe, obligeant la FED à mener une politique monétaire plus stricte.

Edito du mois : une hausse des taux salutaire

C’est le grand mystère de ces dernières années en économie : où est passée l’inflation ? A-t-elle définitivement disparu des écrans radars ? Derrière ce débat technique, se cachent des préoccupations bien réelles et légitimes sur la faiblesse du pouvoir d’achat et le niveau élevé du chômage.

Edito du mois : The Bitcoin is the new dollar

Orange is the new black. Soft is the new strong. On pourrait continuer la liste encore longtemps. Dans le monde d’aujourd’hui, ce qui est nouveau est forcément bon. Quand on rajoute à cela une note digitale, cela fait naitre les plus grandes attentes. Uber a uberisé les taxis. Airbnb a ubérisé les hotels. Mais peut-on tout ubériser ? Peut-on ubériser les banques centrales ?

Edito du mois : Le renouveau français

Eurostat a publié mi-novembre les chiffres de la croissance pour le 3ème trimestre. La croissance de la zone euro dépasse celle des Etats-Unis. Sur un an, l’économie de la zone euro a progressé de 2,5%, quand celle des US n’avance que de 2,3%. L’écart est ténu, certes, mais le symbole est suffisamment fort pour être souligné. La croissance est la plus forte observée depuis la crise des subprimes en 2007.

Edito du mois : Le défi européen

Les marchés actions évoluent depuis quelques jours sur leurs plus haut annuels. L’indice phare européen, l’Eurostoxx 50 est ainsi en hausse de 9% depuis le début de l’année. Il a à peine sourcillé avec la crise Barcelone-Madrid. Les marchés ne semblent pas du tout inquiets face à cette crise politique majeure pour l’Espagne.

Edito du mois : Le véritable défi allemand

Angela Merkel peut se targuer d’un bilan économique tout à fait enviable par beaucoup de pays européens. La croissance économique allemande est au-dessus de la moyenne européenne, le chômage est au plus bas et la dette est l’une des plus basses d’Europe. La locomotive allemande semble s’installer comme le modèle de l’Union Européenne. Et pourtant face à la montée du populisme dans le monde, et en particulier dans son pays, son modèle devra évoluer.

Edito du mois : En même temps…

Emmanuel Macron va enfin pouvoir confronter à la réalité sa formule désormais célèbre, « en même temps ». On en a eu un aperçu furtif avec l’épisode du discours de politique générale du premier ministre à l’Assemblée Nationale.

Edito du mois : Le contrecoup du Brexit

Les banques centrales mènent depuis de nombreuses années des politiques monétaires ultra-accommodantes. Elles se sont aventurées dans des politiques dites non conventionnelles, taux négatifs, rachats d’actifs, … Elles ont dû s’adapter à un contexte inédit dans les économies avancées, marquées par des montagnes de dettes. Ce n’est plus le Mont Blanc ou le Kilimandjaro, mais plutôt l’Everest qui symbolise ces dettes. Il fallait bien trouver des réponses à la hauteur de la situation.

Edito du mois : It’s politics, stupid

Lors de la cérémonie d’investiture d’Emmanuel Macron le 14 mai dernier, Laurent Fabius, le président du Conseil constitutionnel a cité Chateaubriand : « pour être l’homme de son pays, il faut être l’homme de son temps ». Cette vérité est frappante quand on compare Macron avec Trump. Les premiers pas du premier contrastent avec les erreurs du second. Les Etats-Unis d’Obama ont perdu un peu de leur influence dans le monde, les Etats-Unis de Trump perdent maintenant leur crédibilité.

La réponse à la baisse des taux : investissez dans les fonds euros immobilier

Le taux d’inflation est tombé à 0,1% en décembre 2014 en France, il est même devenu négatif (-0,2%) dans la zone euro. La déflation est à nos portes, et menace notre économie, nos emplois.

Le gouvernement est dans sa bulle !

La fixation du taux du livret A est toujours un casse–tête politique. Aujourd’hui encore, on voit la difficulté du gouvernement à prendre des décisions qui ne devraient être que purement économiques. Mais peut-être n’a-t-il pas conscience des enjeux, essayons de l’éclairer.

Changeons la culture du risque !

Ce qui devait arriver arriva. La déflation s’installe en Europe et la BCE a fini par faire ce qu’elle avait refusé jusqu’à présent : un Quantitative Easing (QE), c’est-à-dire un assouplissement monétaire. Cela consiste à créer de la monnaie et à racheter des dettes souveraines de la zone euro avec l’argent créé.

L’alignement des planètes. Le CAC à 5500 points fin 2015

Nous ne sommes qu’en mars, et les marchés actions ont déjà progressé de plus de 15% cette année. On a coutume de dire dans ce cas que les arbres ne montent pas jusqu’au ciel. On peut donc se demander si le CAC40 ne va pas plafonner sur les niveaux actuels, voire même corriger ses éventuels excès, mais ce n’est pas notre analyse.

3 minutes pour comprendre nos convictions sur les actions Peugeot et Renault – Avril 2015

Pourquoi bienprévoir.fr est « positif » sur l’industrie automobile française ?

Un revenant dans la guerre des monnaies

C’est un grand paradoxe, l’économie mondiale n’a jamais été aussi intégrée, avec l’émergence de grands groupes mondiaux comme les géants d’internet, les compagnies pétrolières, les sociétés pharmaceutiques, et bien d’autres. Et pourtant les disparités restent extrêmement fortes. Je ne parle pas du niveau de richesse absolue mais de la dynamique de croissance des grandes zones économiques de la planète.

Don’t fight Mario Draghi

Le 14 décembre dernier, la NASA nous annonçait un alignement des planètes qui réduirait la gravité de la Terre. Tous en apesanteur ! Mais ce phénomène extraordinaire qui s’est produit le 4 janvier 2015, n’a duré que 5 minutes.Et si en économie aussi, l’alignement des planètes était voué à ne durer qu’un instant très bref ? C’est la question majeure que se posent les marchés financiers actuellement. Est-ce déjà la fin de la récréation en Europe ?

2 raisons pour investir sur le secteur financier en ce moment

Pourquoi bienprévoir.fr est « positif » sur le secteur financier français ?

Le théorème de Thalès

Alexis Tsipras a dû lire Thalès, mathématicien et philosophe grec : « le temps met tout en lumière » disait-il, il y a 2500 ans...

[CRISE GRECQUE] Point Lundi 29/06 18H00

Compte tenu des événements intervenus ce week-end à Bruxelles, un certain nombre de questions se posent naturellement sur le dossier grec. Nous tenions à vous apporter quelques éléments de réponse.

CRISE GRECQUE – QUESTIONS RÉPONSES SUR VOS PLACEMENTS, VOTRE ÉPARGNE, VOTRE IMMOBILIER, VOTRE FISCALITÉ – 9 JUILLET 2015

Toutes les questions que vous vous posez sur la Crise grecque et une éventuelle sortie de la Grèce de l’Euro, sur vos placements, votre épargne, votre patrimoine immobilier et vos impôts, trouvent une réponse sur notre site. Adressez nous vos questions (conseiller[à]bienprevoir.fr), nous y répondrons sur cette page.

La tragédie grecque

La tragédie grecque est un genre théâtral qui met en scène des personnages connaissant une fin tragique, malgré une intervention divine. A n’en pas douter, c’est bien ce que nous sommes en train de vivre aujourd’hui.